Uncategorized

Jour 11

Que la couleuvre glisse dans mes veines
Lentement, douloureusement
Arrive au coeur, artère, se retourne.
L’apathie grandit
Mon cerveau ralentit
Le sang ne circule plus
Le serpent se faufile
Cherche sa proie
Tourne dans mes veines
La lourdeur m’attaque
Je m’affale
La couleuvre glisse
Lentement, douloureusement.

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s