Uncategorized

Jour 18

Assise sur le canapé, au milieu du salon, muette. Paralysée, j’attends que la détresse prennent son RER. Le silence m’entoure, interrompu par les intermèdes de la rue vagabonde.
Omnibulée par la peur, mes perceptions perdent leur raisons. Je ne sais quoi faire. L’effort devient herculien pour me dépêtrer de ce mauvais sort.

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s