Uncategorized

Jour 6

Panique matinale, inquiétante, lancinante
Anxieté intense, angoisse indescriptible
Paralysée, je n’ose bouger.
Je reste seule, sans voix.
Appel à l’aide ma raison.
La nausée monte, attaque mon ventre.
Je suffoque de mon impuissance.
Le monde s’écroule.
J’existe soudainement face à la souffrance
à la douleur de mon âme
Mon corps est mort
Mon esprit devient visqueux
Je tousse et crache
Rien ne s’exorcise
Mon visage est défait
L’indifférence m’accable
et me plonge dans cet émoi douloureux
Je suis entourée de vide, de parois hérmétiques.
La solitude devient alors ma plénitude.

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s