Uncategorized

Jour 9

La nuit je pars.
Je ne suis jamais partie si loin.

L’enfant frappe pour faire mal, une violence inouïe dans ses gestes
Il s’acharne,
Ses deux petites billes brunes me transperce.
Cela me fait mal au ventre.
Aucun mots, aucun cris, juste cette rage
Haineuse
D’un bonhomme de deux et demi.

Bannières de Mai

(….)

Je veux bien que les raisons m’usent
À toi, Nature, je me rends;
Et ma faim et toute ma soif.
Et, s’il te plait, nourris, abreuve.
Rien de rien m’illusionne;
C’est rire aux parents, qu’au soleil,
Mais moi, je ne veux rire de rien,
Et libre, soit cette infortune.

Rimbaud (Mai 1872)
Rimbaud Derniers vers

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s