Uncategorized

Juin 1994 – Mon Dieu

Mon Dieu, arrêtez-moi, je dégringole.

On s’enlace, on passe, on dépasse, on trépasse.

Une semaine passée entre tes bras
Un beau souvenir
Un bel espoir.

Mon coeur se vide
Mes yeux sont secs
Ma tête est lourde
Tristesse, à nouveau toi?
Je t’avais presque oublié

Tu m’envahis à nouveau
Fatigue apaisante.

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s