Uncategorized

Ode au Petit Prince

On ne revit jamais le Petit Prince
Souvent une étoile brille un peu plus que les autres
Elle scintille d’une leur rougeâtre
Il me semble entendre un bêlement et le rire d’un enfant
D’autres fois, j’entend pleurer
Au Sahara, on t’a attendu
Tu n’es jamais revenu
Le monde des adultes est toujours le même
Sauf, pour les quelques uns qui s’arrêtent
Pour écouter un bêlement et le rire d’un enfant.

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s