Uncategorized

Temps – Mars 1995

Je regarde juste les aiguilles tourner.
Minutes aprés minutes
Les nuages bougent, le ciel s’obscurcit.
Vient la nuit et ses chagrins
C’est le temps qui passe
Et moi qui le regarde passer
Je ne peux faire que ça.
Attendre.
Que la bataille finisse.
Comme si j’avais cherché tout cela.

Mon âme est calme.
Mon coeur seul
Et mon corps en débat.

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s