Uncategorized

Pars – Août 1997

Pars et voyage mon âme
Mais seulement, pauvreté
Et débris tu trouveras
Aucune ville ne peut
Aujourd’hui
Calmer ta misère.
Reste et péris mon âme
Mais seulement souffrances
Et larmes tu seras.
Aucun antre ne peut
Aujourd’hui
Calmer ta colère.

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s