Uncategorized

More in New York….

Puis-je laisser dans les réserves
De l’Inconscient
Les déchirures de mon âme
Pour pouvoir trouver les mots
Qui me délivreront
De l’intense douleur
De ta perte.

NY 1997

À nouveau, l’attente impitoyable
La routine de l’aéroport
L’organisation devient presque parfaite.

NY 1997

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s