Uncategorized

Une histoire pas finie

Une histoire pas finie. Des cadavres de sapins dans les rues résidentielles et bourgeoises de Chelsea.
Le froid qui vous pique le visage et craquelle les lèvres. Une femme qui vous aime avec tendresse et connaît vos tours d’habilités que cachent votre tristesse et vos soucis.
Une soirée de rire et de quelques coeurs tristes. Le vin qui vous tourne l’estomac, torture le foie. Une fille encore plus triste à côté de moi.
Les chats dorment, s’étirent, se lavent et partent.
La vie qui s’enfuit, vous l’effleurez de vos doigts.
Une chambre aux murs vides au semblant d’un vague Feng Shui.
Et moi, observant le coeur serré.

Janvier 1999

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s