Uncategorized

Silence de mots

Silence de mots
C’est beau
Mais l’angoisse s’éveille
Je me retourne
T’imagine
Merveille.

Je m’attrise
Et me rallume
Dans la même foulée
Résolution
La solution
Déterminée. 

Trouver cet autre
§Même thème
Ce besoin
Né de vide blanc
Plutôt grisâtre
Je m’en irai 
Besoin d’adulation
D’une révolution.

Désir inépuisable 
Cela ne suffit plus
M’enfuir
Dans tes bras

Voir si cet autre
Peut aimer
Doucement
Passionement
Clandestinement.

‘Je veux faire avec toi ce que le printemps fait aux cerisiers.’
Pablo Neruda – P.63 XIV 14

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s