Mère et psy

Dr. Winnicott – just good enough – set as a daily reminder

Danseuse
Chantante
1 mètre 11 centimètres
Longue
Agile
À la distraction amusante
Mais agaçante dans les départs
Perte de crédibilité
« On va être en retard »
Réponse de sa jolie voix
« Tu dis toujours cela mais on l’est jamais ».

Colère projetée dans ses dessins
Idéalisation du père
Week-end camping
Aventure et lien
Jalousie du partage

Créativité vitesse TGV
Confiance grandissante
Envahissante dans ton intelligence
Rien de ne t’échappe

Connection intense
Tu emplis
D’émotion les tâches grises
De mon cerveau

Inquiète car ton rôle
N’est pas cela
Être toi
Est ton devoir

Mes sentiments trop présents
Mes questions trop pesantes
Me souvenir
Juste mère
Juste « good enough »
Pas plus
Pas moins
N’est-ce pas Dr. Winnicott?

« The good-enough mother…starts off with an almost complete adaptation to her infant’s needs, and as time proceeds she adapts less and less completely, gradually, according to the infant’s growing ability to deal with her failure » (Winnicott, 1953)

Winnicott, D. (1953). Transitional objects and transitional phenomena, International Journal of Psychoanalysis, 34:89-97

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s