Uncategorized

Silence de mots

Silence de mots
C’est beau
Mais l’angoisse s’éveille
Je me retourne
T’imagine
Merveille.

Je m’attrise
Et me rallume
Dans la même foulée
Résolution
La solution
Déterminée. 

Trouver cet autre
§Même thème
Ce besoin
Né de vide blanc
Plutôt grisâtre
Je m’en irai 
Besoin d’adulation
D’une révolution.

Désir inépuisable 
Cela ne suffit plus
M’enfuir
Dans tes bras

Voir si cet autre
Peut aimer
Doucement
Passionement
Clandestinement.

‘Je veux faire avec toi ce que le printemps fait aux cerisiers.’
Pablo Neruda – P.63 XIV 14

Par défaut
Uncategorized

Uniquement pour toi

Poème uniquement pour toi
Comme ta chanson
Je te le veux destiné
Malgré aigreur et la laideur
De nos batailles.

Je ne peux tout effacer
Moments rares et précieux 
Où tu m’aperçois
Et m’entrevois
Entre deux idées
Deux films 
Et de projets
Tes yeux tombent sur moi
Et pour une seconde
Une éternité
Pour toi
Dans ton monde 
Je suis.

Par défaut
Uncategorized

Mon amour

Mon amour
Tu te réveilles
Toi celui qui a été
Celui qui sera encore
Peut être
Tes mots
M’adoucissent
Me ralentissent
Je les écoute
Je les lis
Je m’apaise
Cynissisme
Je veux les croire
Mais l’effet est indéniable
Une tranquilité
Craintive
Peur de me reperdre 
Pour un autre carroussel
Mais tu m’as vu
Et pour un moment
Un instant
Je suis belle
Un reflet
dans tes yeux bleus
Tu m’as vu

Moi qui étais
Presque perdue…

Février 2011

Par défaut
Uncategorized

Autre

Autre
Amour 
Personne
Présente
Raccourci
À une attente
Trop longue
Et tortueuse
Obsession
À quoi
Echappatoire
La mort
Idée trop pesante
Et reposante
C’est moi qui te vois
Pour la première fois
Tu me plais
Viens jouer
Me perdre dans cette gaieté
De me savoir
Encore attirante
Séduisante
Plus d’attente 
Plus de présent 
Oublier
Intemporel
De la mort, elle, 
Qui est de l’autre côté
Monumentalement.

Par défaut
Uncategorized

Va voir Prévert

Va voir Prévert
Raconte moi
Enivre toi de moi
Et de ces mots
Doux de Prévert
Cherche moi
Aime-le pour mieux m’aimer
Sois toi
Essoufflée 
Assoiffée 
Envie de petites 
Attentions
Petits compliments
Qui me rendent
Le beau temps
Possession 
Rejetée par toi
Sans le vouloir
Sans pouvoir
Et sans le savoir
Tu m’abandonnes
Et je reste la
Cerveau déglinguée
Corps épuisé
Bleuté
Physique et blue partout
Et toi
Va voir Prévert
Raconte moi
Enivre toi de moi
Des ces mots
Doux de Prévert
Cherche moi
Et surtout
Aime-moi. 

Par défaut
Uncategorized

Tourniquet

Repartie dans ce tourniquet
Jeux ou projections 
Naïveté ou pertinence 
Bataille

Je ne saurais
Si c’est de l’addiction
Obstiné ou carence
Bataille

Démunie, triste esseulée
Est-ce une malsaine obsession
Vanité ou démence
Bataille 

Que cela reste ‘à côté’
Semblant et ammunitions
Mépris de cette prétence
Bataille.

Par défaut
Uncategorized

À toi – 3 ans et demi

Belle comme le bonheur
Tu dors à côté de moi
Entourée de bleu et jaune
De cette companie
Redoutable et avare
Ronronnement de l’avion
Comme bruit de fond

Dans le ciel toi et moi 
« là ou on va quand on est morts »
Tu me dis
« va-t-on mourir? »
Tu me demandes
Et je réponds
Non pas aujourd’hui
Pas de cette façon
Du moins je crois

Je te regarde et caresse
Ton doux visage
Petit ange aux formes humaines
Petite fille douce et certaine
Ta timidité et tes colères
Tapisse ta joie, tes blagues
Et coquineries
Tu remplies ma vie
De redoutables émotions

Belle comme le printemps
Les yeux fermées
Petites joues roses
Peau fine et blanche
Tu prends mes mains
Le coeur battant
Je suis là pour toi
Mes yeux s’emplissent
De joie et de dévotion.

Janvier 2011

Par défaut